Comité

Catherine Santoru

Fondatrice et présidente

Responsable du secteur communication et relations

Après 18 années passées dans le canton du Jura, Catherine opte pour une formation universitaire littéraire à Neuchâtel, puis une formation commerciale à Genève dans le but de rejoindre le monde des entreprises. Durant plus de 20 an, elle occupe plusieurs postes de cadre dans les secteurs privé et public, principalement dans la communication et le management, où elle travaille et se forme en continu. Entre 1999 et 2013, elle obtient plusieurs certificats d’écoles reconnues  (SAWI, Haute école de gestion Genève, CCM Benchmark / Université Paris Dauphine et CREA).

Une prise de conscience majeure la pousse à s’engager activement, en 2013, au sein du mouvement de libération animale. L’année suivante, elle opte pour un mode de vie végane, après deux ans de végétarisme. Fin 2017, elle fonde la page Facebook «Oui à la cohabitation, non à l’exploitation», qui deviendra le mouvement OCOHA – Oui à la cohabitation. L’année suivante, elle réunit des millitant·e·s et des politicien·ne-s.romand·e·s à orientation antispéciste et abolitionniste. Cette alliance donne naissance, en 2019, à la Coalition animaliste (COA), qu’elle préside bénévolement.

c.santoru@coanimaliste.ch

 

Marc Wuarin

Vice-président et porte-parole

Responsable du secteur financier

Titulaire d’un master en économie de l’Université de Zurich, Marc travaille comme portfolio manager en gestion de fortune, avec un intérêt pour la finance durable. Marc est également co-président des jeunes Vert’libéraux genevois, membre du comité des jeunes Vert’libéraux suisses et membre du comité directeur des Vert’libéraux genevois.

En 2015, alors étudiant, Marc commence à s’intéresser à la cause animale. Se rendant compte qu’il ne pouvait plus justifier de consommer des animaux, il décide de transitionner vers un mode de vie végane au printemps 2016, afin de vivre en adéquation avec ses convictions antispécistes.

En 2018, alors candidat au Grand Conseil genevois, Marc est approché par Catherine afin de rejoindre ce qui deviendra l’année suivante la Coalition animaliste, dont il est le vice-président.

Dominique Tinguely

Membre du comité

Responsable du secteur informatique

Au bénéfice d’un diplôme d’ingénieur en télécommunications et d’une licence en gestion d’entreprise, Dominique s’intéresse depuis sa jeunesse à la vie associative, en s’impliquant notamment au sein du mouvement scout. Dès 2007, à l’âge de 26 ans, il est élu au Conseil municipal de sa commune. Membre des Vert.e.s à Genève, il participe à l’activité du comité directeur et du bureau exécutif du parti durant quatre ans, notamment en tant que trésorier. Il travaille actuellement comme directeur d’une institution financière à vocation sociale.

Son conjoint le pousse à devenir végétarien en 2013, puis à tendre de plus en plus vers le véganisme. La transition d’effectue en douceur. L’impact écologique, l’éthique et la découverte de nouvelles saveurs finissent par le convaincre. Il rejoint la COA lors de sa fondation pour y apporter ses connaissances et ses relais en politique.

Athénaïs Python

Membre du comité

Journaliste et vidéaste

Parallèlement à ses études de journalisme à Lyon et son master en communication et médias à Toulouse, Athénaïs acquière de nombreuses compétences et expériences au sein de radios, de télévisions et de journaux en France. En 2013, à l’âge de 24 ans, elle revient en Suisse, où elle est née, pour travailler à Télé Vaud Fribourg, comme journaliste et présentatrice. Les problématiques liées aux discriminations, les questions sociales et environnementales l’intéressent particulièrement. Elle devient ainsi l’auteure d’un premier documentaire, en tant qu’indépendante, sur la question du travail des enfants en Bolivie en 2015, puis un second sur le mouvement Extinction Rebellion en 2020

Végétarienne depuis ses 19 ans, elle devient végane en 2014 et s’engage pour les droits des animaux. Elle réalise notamment des vidéos pour des associations, des refuges et des sanctuaires suisses. Depuis 2017, elle travaille comme vidéaste pour la LSCV et journaliste pour le média Animaux-parlement.

Jérôme Dumarty

Membre du comité

Responsable du secteur gestion des risques

Physicien de formation, Jérôme Dumarty travaille depuis plusieurs années dans un bureau d’étude technique actif dans les énergies renouvelables et le bâtiment.

Jérôme a adopté un mode de vie végane il y a plus de 25 ans. Depuis, il milite sans relâche pour les droits des animaux. D’origine française et établi en Suisse à Lausanne depuis 2010, il participe activement au travail des associations animalistes locales. Il a été l’un des principaux organisateurs de la Veggie Pride Internationale de 2013 à Genève. Proche de l’association française L214, il a fondé en 2017 l’association Stop Gavage Suisse, dont il est actuellement président. Après des années de militantisme de terrain, il réoriente aujourd’hui son activisme sur les questions politiques et législatives, d’abord avec le projet Stop Gavage Suisse puis au travers de sa participation au travail d’Animaux-parlement et en tant que membre de la Coalition Animaliste.

Jacqueline Lavanchy

Membre du comité

Après sa formation obligatoire, Jacqueline rejoint rapidement le monde professionnel. Elle y exerce plusieurs métiers à la fois, en tant que salariée ou indépendante : les soins à la personne, la massothérapie, l’animation et l’enseignement d’arts corporels de self-défense (T’aï Chi et Qi Gong). Cette diversité forge son ouverture d’esprit et lui donne envie de créer des liens entre l’humain et le monde du vivant.

Après 16 ans de végétarisme, elle opte pour un mode de vie végane en  2013. La même année, elle complète un cursus de conseil et communication en environnement. C’est alors qu’elle pose les fondations d’une association nommée HappyCultures.  Grâce à une formation en maïeutique, elle parvient à  concrétiser son projet, qui donnera naissance à une action politique du nom de Graines de Futur, et à une table d’hôtes et traiteur végétal, Regalia. Conseillère communale de Martigny, elle est orientée solutions et sorties de crise. Elle oeuvre au législatif pour des améliorations concernant le bien-vivre ensemble.

Sophie Hanessian

Membre du comité

Responsable du secteur talents et compétences

 A la suite d’une formation commerciale, Sophie se spécialise dans les RH. Elle obtient en 2014 le brevet de spécialiste en Ressources Humaines, puis un CAS en management humain en 2018 à l’université de Genève. Elle occupe principalement des postes RH dans le domaine privé,  notamment la haute horlogerie.  En janvier 2021, elle décide de se lancer dans l’entrepreneuriat d’impact en développant Vege’tables, une startup qui promeut la Smart Food, une alimentation saine, éthique et durable, bonne pour la santé, l’environnement et la planète. 

Végétarienne depuis 2015, elle opte pour un mode de vie végane fin 2017. En 2018, elle décide de s’engager bénévolement au sein du mouvement de la libération animale et rejoint différentes associations. Elle monte le chapitre de Neuchâtel pour l’association Anonymous for the Voiceless et organise dans ce cadre des cubes mensuels en 2019. En août 2020, elle rejoint le comité de la Coalition animaliste. Sophie est convaincue que l’on peut se remettre en question et changer ses habitudes, moyennant des informations de qualité et des sources fiables. 

Christine Mayor

Membre du comité

Titulaire d’une licence en Sciences sociales et pédagogiques de l’Université de Lausanne, Christine exerce le métier d’assistante sociale dans le domaine de la migration. Elle s’investit en parallèle bénévolement pour la cause des femmes victimes de violences liées au genre et sans permis de séjour. Elle est par ailleurs co-fondatrice de l’association pour le logement de jeunes en formation (ALJF) en 1987 et Nétroptôt en 2002, en soutien aux parents d’enfants prématurés. Consciente de l’importance de la politique dans les choix de société, elle devient conseillère communale à Morges en 2002 et 2021. 

Son plus fort engagement, qui remonte à l’enfance, est la défense des animaux. Végétarienne dès l’âge de 21 ans, elle opte pour un mode de vie végane à l’âge de 47 ans, et devient militante à son tour. En 2017, elle co-fonde avec sa soeur l’association Animae. Son but: créer un pont entre les mouvements qui dénoncent les maltraitances envers les animaux dits de rente et les pouvoirs publics et politiques. Aujourd’hui, elle entretient des liens réguliers avec les autorités et les associations faitières professionnelles concernées par les contrôles au sein des élevages vaudois. Elle s’implique également dans un réseau de décideur·euse·s traitant des questions d’alimentation, particulièrement dans la restauration collective. Membre active de la Fondation MART depuis 2015, elle rejoint le comité de direction de la Coalition animaliste en 2020 pour y représenter l’association Animae. 

Caroline Schlunke

Membre du comité

Responsable du secteur juridique

Après des études de droit à l’université de Fribourg, l’obtention d’un Master of law avec distinction, elle effectue plusieurs stages au Tessin dans le but de devenir avocate. Caroline décroche son brevet d’avocate en droit suisse en 2020 et exerce ce métier depuis. Elle travaille aujourd’hui pour une importante association agissant en faveur des personnes en situation de handicap. 

Elle s’engage depuis toujours bénévolement, parallèlement à son travail ou ses études, pour différentes causes: droits des animaux, droits humains, droits des femmes, désarmement nucléaire, etc. Elle n’hésite pas à s’engager en politique pour défendre ses idées. 

Vegane depuis plus de 10 ans, Caroline oeuvre au sein de l’association animaliste tessinoise «ATRA Diritti animali» depuis 2012. Elle la représente au sein de la COA depuis 2021 et s’est fixée comme mission de combattre les injustices, notamment celles touchant les animaux.