Santé et alimentation

Vers une alimentation végétale saine et durable

Notre alimentation impacte considérablement nos vies, celles des autres animaux, notre environnement, l’économie et la société en général. Végétaliser nos menus est indispensable pour évoluer vers une alimentation saine, éthique et durable.  Adopter un régime végétalien équilibré, complémenté en B12, est scientifiquement viable à tous les stades de la vie. L’alimentation végétale est riche, savoureuse et variée. Elle améliore non seulement la santé humaine et la santé publique, mais elle est aussi bien plus respectueuse de la vie des individus et de la planète.

coa-alimentation-sante-couple

75%

75% des maladies émergentes et 60% des maladies infectieuses humaines dans le monde sont des zoonoses dont les plus ravageuses et mortelles ont émergé dans un contexte d’exploitation et de maltraitance des animaux, principalement à des fins alimentaires humaines.

Source(s):
ONUAIEA
Coalition animaliste (COA)

111 gr.

C’est la quantité de viande que consomme chaque jour en moyenne un Suisse entre 18 et 75 ans. C’est 3 fois plus que les recommandations de l’office fédéral de la santé, et 10 fois plus que les recommandations de la commission du Eat-Lancet.

Source(s):
OSAV
Eat-Lancet

50%

50% de l’impact environnemental de notre alimentation est dû à notre consommation de produits d’origine animale (viande et produits laitier). Il faut en outre savoir en plus que 28% de la charge environnementale de la consommation en Suisse est due à notre alimentation.

Source(s):
OFEV

500 Mios

500 millions de repas par an sont servis en Suisse dans la restauration collective. L’offre de produits d’origine animale y est anormalement excessive. La végétalisation des menus dans les restaurants et les cantines publiques est une priorité.

Source(s):
OVEF et Beelong

 

Problèmes et solutions

Quels sont les problèmes majeurs causés par l'alimentation d'origine animale?
  • L’exploitation et le massacre de millions d’animaux chaque année en Suisse, et de milliards dans le monde, sans nécessité
  • L’émergence de pandémies de zoonoses mortelles à l’échelle mondiale, leur accélération et leur impact sur la Suisse
  • La prolifération des épizooties chez les animaux d’élevage et l’extermination de masse d’animaux, y compris guérissables ou sains.
  • La résistance aux antibiotiques dans les élevages, un danger pour la santé animale et humaine
  • Les maladies non transmissibles liées à la consommation de viande ou autres produits d’origine animale
  • L’élevage, principale cause du réchauffement climatique dans le monde
  • La pollution des sols et des eaux liée à l’élevage et l’industrie animale
  • Des métiers précaires et violents dans les élevages et les abattoirs
  • Des risques majeurs pour les entreprises et les investisseurs
  • Les coûts faramineux liés à l’alimentation d’origine animale et aux problèmes qu’elle engendre supportés par la société
Comment la Suisse peut-elle progressivement évoluer vers une alimentation végétale plus saine, plus éthique et plus durable?
Les principaux obstacles à surmonter (liste évolutive)
  • Une politique agricole qui favorise la production et la consommation de viande et de produits d’origine animale plutôt que végétale
  • Des subventions fédérales disproportionnées pour la production de protéines animales et la publicité pour la viande, le lait et les oeufs
  • Une politique sanitaire qui ne reconnaît pas les conséquences désastreuses de l’exploitation animale sur la santé publique
  • Les croyances, les mythes et les habitudes alimentaires ancrés dans la population
  • La main-mise et la désinformation de l’industrie agro-alimentaire et de la grande distribution sur nos besoins en nutrition
  • Les recommandations alimentaires « officielles» sous influence
  • La publicité trompeuse et bucolique sur l’alimentation d’origine animale
  • L’alimentation quasi absente du cursus médical suisse.
  • L’absence de formations certifiantes et diplômantes, l’insuffisance de spécialistes et de cuisinier et cuisinières en alimentation végétale 
Les actions prioritaires à déployer (liste évolutive)
  • Des campagnes de sensibilisation auprès de la population pour diminuer la consommation de viande et de produits d’origine animale
  • La déconstruction des croyances et des mythes alimentaires en lien avec la viande, le lait et les oeufs
  • La végétalisation des menus dans la restauration collective et la restauration privée
  • La reconnaissance, par les autorités suisses, de la viabilité d’un régime végétalien complémenté en B12 à tous les stades de la vie
  • La valorisation des bienfaits de l’alimentation végétale et la promotion de la cuisine 100% végétale
  • L’accès facilité à la vitamine B12 pour toute la population
  • La fin des subventions publiques pour faire de la publicité pour la viande, le lait et les oeufs et le cadrage de ce type de publicité
  • La reconnaissance officielle du lien entre pandémies de zoonoses et consommation de viande et autres produits d’origine animale
  • La fin du financement de la société suisse de nutrition (SNN) par l’agro-alimentaire et la grande distribution
  • La fin de la présence de l’agro-alimentaire dans les écoles, les filières de formation et les milieux médicaux 
  • La mise en place d’ateliers de sensibilisation et de formation à l’alimentation végétale pour les médecins et le personnel de cuisine
  • L’introduction de cours sur l’alimentation végétale dans le cursus de formation des médecins, notamment des pédiatres
  • La mise en place de formations certifiantes et obligatoires en alimentation végétale pour les métiers de la diététique et de la nutrition
  • La mise en place d’une filière 100% végétale à choix dans le cursus de formation pour devenir cuisinier ou cuisinière
  • La création de cours destinés aux étudiant-e-s dès le cycle en lien avec l’alimentation et ses implications pour la société

    Envie de développer un projet avec nous? 

    Si vous avez un projet allant dans notre direction, n’hésitez pas à nous contacter pour nous en faire part. Peut-être pouvons-nous collaborer. Nous travaillons volontiers avec celles et ceux qui partagent toute ou partie de notre vision. 

      Des remarques concernant cette page?